Comment monter son bar à vin ?

par Didier

Si au moment où nous écrivons ces lignes en période de crise sanitaire les établissements comme les bars et les restaurants sont actuellement fermés, gageons que la vie reprendra le plus vite possible une tournure plus agréable et conforme à ce qu’elle était auparavant. De toute façon, le meilleur moyen de traverser cette période n’est-il pas de se projeter ou d’envisager des jours meilleurs ? C’est en tous les cas ce que nous allons faire dans cet article, en voyant comment s’y prendre pour toutes celles et tous ceux qui voudraient se frayer un chemin parmi les bars sportifs, les cafés philo et les pubs irlandais pour monter un bar à vin.

S’adresser aux puristes dans une zone suffisamment peuplée

Première chose à faire pour pouvoir monter un bar à vin avec succès, s’adresser aux puristes que sont les amateurs et amatrices de vins dans une zone suffisamment peuplée. En effet, si le vin peut s’avérer être une boisson privilégiée par de nombreux ménages à l’heure du repas, elle n’est aussi évidente qu’aux aficionados au moment d’aller prendre un verre dans bar, régulièrement victime de la concurrence de la bière, du café et des softs.

Ainsi, pour déclencher la visite dans votre bar à vins il faudra s’adresser aux puristes avec des vins qui plaisent via une carte étendue (nous y reviendrons plus bas) ce qui implique aussi que la demande puisse être suffisante avec une densité de population maximisant les chances de trouver parmi elle des amatrices et amateurs de vin. Analysez aussi l’éventuelle concurrence de manière à estimer si dans la ville où vous imagineriez vous implanter il y a de la place pour un bar à vin supplémentaire.

S’équiper avec le matériel nécessaire

Une fois que la ville a été choisie (et avec elle le meilleur emplacement que possible), il vous faudra vous équiper avec le matériel nécessaire. Tout le matériel propre au vin bien entendu en matière de verres, de supports pour les bouteilles, de tire-bouchons… ainsi que du matériel plus générique mais dont vous aurez aussi besoin en tant que bar à vin. Des arrières-bar réfrigérés que vous pourrez trouver auprès spécialistes de matériel de cuisine professionnel comme ici par exemple, pour y mettre vos bouteilles de vin blanc et bouteilles de vin rosé entamées, des caves de services et des caves de vieillissement à moins que vous n’ayez la chance de trouver un emplacement bénéficiant d’une vaste cave à 12 degrés été comme hiver, etc.

Avoir un vaste choix de vins à la carte

Dernière chose pour couronner de succès son entreprise de création d’un bar à vin, proposer à la carte des grands classiques, en rouge comme en blanc, qui plaisent toujours et sont considérés comme indispensables par beaucoup. Par exemple, les grands vins français de Bordeaux (Margaux, Pauillac, Saint-Émilion, Pomerol, Saint-Estèphe, Pessac-Leognan…), de Bourgogne (Gevrey-Chambertin, Pommard, Chablis, Beaune,…), du Rhône (Châteauneuf-du-Pape, Gigondas, Côte-Rotie…), de Loire (Chinon, Bourgueil, Sancerre, Coteaux-du-Layon…), d’Alsace (Gewurztraminer, Pinot Gris…)… et pourquoi des vins étrangers qui tirent de plus en plus leur épingle du jeu comme les vins italiens ou encore sud-américains entre autres.

Enfin ne perdez pas de vue que vous vous adresserez aussi en grande partie à des spécialistes et il vous faudra donc élargir votre carte à des appellations moins connues / accessibles du grand public mais qui peuvent offrir de très belles surprises et / ou de grands moments.

Tu pourrais aussi aimer

Laissez un commentaire