Comment apprendre à déguster un bon whisky

par Didier

Que l’on soit expert ou novice, bien savourer un spiritueux, c’est comme tout, cela s’apprend ! Et même si les goûts et les couleurs ça ne se discute pas, si vous connaissez tous les détails pour apprendre à déguster votre prochain verre, vous apprécierez nettement plus le prochain whisky rare que vous allez boire (et vous pourrez passer pour un expert devant votre famille ou vos amis).

Les éléments indispensables pour savourer un whisky

Le verre

Le choix du verre que vous allez utiliser est primordial car un verre non adapté vous empêchera de pleinement sentir tous les arômes d’un bon single malt. Si vous faites partie de ces personnes qui utilisent le gros verre large (communément appelé « tumbler »), vous n’utilisez pas le matériel adéquat. On favorisera plutôt un verre en forme de tulipe et de préférence à pied afin de ne pas chauffer et donc altérer le goût du whisky rare que vous tenez entre vos mains.

Les agréments

Les glaçons sont à bannir car l’eau utilisée est le plus souvent celle du robinet. En fondant, les glaçons peuvent donc modifier le goût de l’alcool. Cela serait dommage de gâcher un whisky rare avec l’eau traitée de votre robinet. D’autre part, un bon spiritueux se consomme à température ambiante, idéalement aux alentours de 20 °C. Si vous souhaitez refroidir faiblement votre boisson, nous vous recommandons plutôt les cubes en pierres froides.

Les étapes de dégustation d’un single malt

Observer

Votre vue sera le premier sens à exploiter. D’un subtil doré à un brun foncé en passant par un cuivré, la palette de couleur du whisky est très variée. Cela peut vous indiquer dans quel type de fût votre single malt a vieilli. Par exemple, s’il tire sur le rouge, l’alcool a probablement maturé dans un ancien fût de vin. A vous d’observer la robe qui danse dans votre verre.

Sentir

Votre nez est le deuxième sens à mobiliser. En humant le whisky, vous déterminerez les arômes présents dans le spiritueux. Chaque parfum est différent d’une personne à une autre et cela est tout à fait normal ! Votre expérience en la matière vous facilitera la reconnaissance des odeurs durant vos prochains essais.

Goûter

Dernière étape : la dégustation. Vous n’attendiez que ça, vous pouvez tremper les lèvres dans le liquide afin de déterminer quelles saveurs vous distinguez. Veillez à bien garder le breuvage quelques secondes dans votre bouche sans y apporter d’oxygène.

A vous de jouer !

Tu pourrais aussi aimer

Laissez un commentaire